3 conseils pour perdre du poids qui marchent à tous les coups!

Take a moment to share this information
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On m’a souvent demandé comment maintenir la discipline alimentaire sans tricher? Quel est le secret pour garder nos résolutions de saine alimentation? Pour plusieurs personnes, l’idée de contrôler leur rage de malbouffe semble être un défi insurmontable malgré leur motivation à mieux s’alimenter et à perdre du poids. Dans cet article, je vais vous donner les trois meilleurs conseils pour perdre du poids qui fonctionnent 100% du temps et qui peuvent être adoptés immédiatement dans votre vie. C’est grâce à ces mêmes conseils que j’ai pu contrôler mes envies de sucres et de nourriture malsaine. Ceci m’a conduit vers une meilleure santé et une plus belle énergie.

Ce n’est pas la première fois que j’aborde ce sujet. En effet, j’en parle dans les dernières page de mon livre Le Guide Alimentaire Rajeunissant. L’idée fondamentale est simple: ce qui n’est pas à porter de main lorsqu’une fringale se présente a très peu de chance d’être consommé. Ça l’air simple dit comme ça, mais le plus important conseil afin de perdre du poids et contrôler notre alimentation est simplement de ne pas acheter d’aliments malsains. Il ne faut pas permettre à de tels aliments d’entrer dans notre maison. Le combat se fait donc lors de l’épicerie.

Conseil #1 : N’achetez pas de malbouffe, vous n’en mangerez pas!

En effet, je connais très peu de gens ayant prit des résolutions de bien s’alimenter qui prendront leur voiture et qui feront la distance afin d’aller s’acheter des choses qu’ils savent mauvaises pour leur santé qu’ils essaient d’éviter. Le fait est que si une nourriture n’est pas à la maison et facilement disponible, vous avez toutes les chances de ne pas la consommer. C’est un conseil simple, mais ça marche!

Pourquoi est-ce que ce simple conseil est-il si important? Eh bien, parce que beaucoup de gens pensent qu’ils peuvent contrôler leur fringales de malbouffe. Beaucoup de diètes sont d’ailleurs basées sur le contrôle et la modération, comme par exemple l’idée de réduire les portions, de consommer des portions calculées, etc. Dans plusieurs diètes, les gens n’évitent pas nécessairement les chips, les pâtisseries ou bien le chocolat, mais ils essaient de limiter leur consommation de ce type de nourriture. Ces diètes sont toutes destinées à échouées à long terme, voici pourquoi.

Premièrement, car le cerveau n’est jamais reconditionné durant ce processus. Le cerveau attend encore après les mêmes satisfactions ou plaisirs alimentaires mais la personne ne fait que tenter de limiter sont apport en de tels choix néfastes pour la santé. Vous n’êtes pas en train de reprogrammer vos papilles gustatives et votre cerveau à recevoir de nouveaux aliments et de nouveaux plaisirs alimentaires. Vous n’êtes pas non plus en train de redéfinir votre définition de l’alimentation, vous ne faites que limitez vos choix et vos portions pour l’atteinte d’un objectif à court terme. Tout ce cheminement est mauvais et représente une grande perte de temps. Vous devriez plutôt tenter de découvrir de nouveaux aliments et explorer de nouvelles saveurs, essayer de trouver des aliments réconfortants et plaisants en augmentant votre diversité alimentaire plutôt qu’en limitant vos choix. Voyez-vous la différence entre ces deux approches ?

Conseil #2 : Explorez de nouveaux aliments qui sont santé et utilisez-les comme substituts en échange des choix malsains que vous faisiez auparavant!

Par exemple, mangez une salade fraîche avec une grand variété de légumes accompagnée de poisson au lieu de la pizza, mangez des noix prégermées au lieu de manger des chips, mangez des fruits séchés au lieu des bonbons, etc. C’est de cette manière que vous pourrez reconditionner votre cerveau à attendre de nouvelles satisfactions alimentaire. Cela engendrera des résultats durables pour le reste de votre vie puisque cela entraine une évolution de vos comportements, de vos choix et de votre mentalité.

Une autre raison pour laquelle essayer de contrôler sa consommation d’aliments malsains est destiné à échouer est liée à la manière dont nous sommes éduqués à penser en tant que consommateurs. La logique est la suivante. La nourriture une fois achetée, devient une dépense que nous voulons justifié en la consommant sans gaspiller. Nous avons appris à valoriser les dépenses qui sont rentables et à éviter le gaspillage, cette logique s’applique aussi à la nourriture que nous achetons. Utiliser toute la nourriture que nous avons achetée est comme faire un mouvement logique du point de vue monétaire (ne gaspillant pas d’argent), cela apporte une certaine satisfaction. Ça favorise également l’excès et la surconsommation. Combien de fois avez-vous mangé un peu plus pour finir votre assiette ou laisser le moins de restes possible après un repas? Pourquoi faisons-nous tous cela? Tout simplement parce qu’il y a de la satisfaction à la sensation de finir les choses (même s’il s’agit d’un sac à chips ou d’une boîte de biscuit). D’une certaine manière, nous voulons faire une bonne chose, en évitant de gaspiller de la nourriture, parce que quand nous étions jeunes, notre mère nous a dit: terminez votre assiette!

En plus de cette logique qui favorise l’excès, ajoutez les goûts très appétissants de la nourriture dans l’équation, puis s’attendre à ce que les gens soient capables de se contrôler eux-mêmes au-dessus de la tentation est presque impossible. Comme le dit si bien le slogan des chips de Lay’s: “Essayez de n’en manger qu’une seule”. Impossible, sauf si vous faites une exception pour montrer que vous êtes plus fort que “ça”. En vérité, l’idée de finir le sac de chips est là dès son ouverture! Ceci est dû à ce que j’explique: nous aimons finir les choses, nous aimons faire un achat rentable! Rien de mieux que de se dire: je l’ai mangé, donc c’était un bon achat! Utilisé jusqu’à la fin … Notre petit côté capitaliste est indéniablement associé à notre tendance aux excès. Nous aimons accumuler, nous aimons utiliser l’argent et pensons que nos choix ont un sens économique.

Enfin, le problème du goût est le dernier facteur à considérer. En effet, le goût n’est pas la première raison pour laquelle nous avons souvent des envies le soir ou le jour. En fait, la satisfaction de manger est plus importante que le goût en soi. Manger est réconfortant, même si la nourriture n’est pas si savoureuse. Qui n’a jamais eu une rage de biscuits soda! Rien n’est plus sec et désagréable à goûter quand on y pense, mais comme il est agréable de se sentir rassasié. Si c’est votre cas, vous devez saisir l’immense impact de la satisfaction psychologique de manger au-delà du goût. Je peux vous garantir qu’en un rien de temps, votre corps pourra trouver la même satisfaction en mangeant des aliments sains que l’une de vos croustilles préférées. Le problème avec les aliments transformés que vous aimez goûter est que ce goût ouvre votre appétit et a été conçu pour vous pousser à l’excès. Je connais très peu de gens qui feraient un excès de carottes crues … La nature n’a pas été conçue pour nous pousser à l’excès, c’est l’homme qui dénature les goûts et perd ensuite ses repères naturels.

Si vous comprenez ce que je dis, alors vous comprenez que la lutte contre la malbouffe n’a jamais lieu à la maison, parce que si c’est le cas, vous êtes dans une position de vulnérabilité et vous perdrez probablement ce combat. Au contraire, si vous apprenez à surmonter la tentation de la malbouffe pendant que vous êtes à l’épicerie ou au supermarché, alors le jeu tourne à votre avantage, vous vous mettez dans une position de force. N’est-il pas plus facile d’éviter complètement les rangées de produits malsains en faisant l’épicerie (50% + rangées) que d’essayer de contrôler votre faim contre les produits manipulés pour vous donner faim? Cela ne vous semble pas tellement plus logique! Pour ce faire, faites une liste de courses de votre menu idéal avant de faire l’épicerie et ne laissez rien vous distraire de cette liste.

L’avantage sera double: non seulement vous consommerez des produits moins malsains, mais vous consommerez de bons produits à leur place! Au lieu d’essayer de manger de bonnes chips ou d’en manger moins, vous allez offrir d’autres aliments à votre corps qui peuvent l’aider au lieu de le nuire! Je vous assure que si votre envie ou votre appétit est réel, vous trouverez appétissant tous les aliments que vous pourrez manger, même les fruits, les légumes crus ou les noix et autres produits entiers.

Conseil #3: Lorsque vous avez une fringale, mangez des légumes crus ou des fruits.

Par exemple, ce soir j’ai eu un petit creux avant d’écrire mon nouvel article. J’ai regardé dans le frigo pour grignoter quelque chose. En regardant le contenu de mon réfrigérateur rempli de bon aliments, quel mauvais choix pourrais-je faire? Pamplemousse, pommes, radis, persil, chou, citron, asperge, noix prégermées, quelques viandes au congélateur et c’est tout. Si mon envie est réelle et n’est pas seulement une sorte d’obsession psychologique à grignoter, alors je trouverai quelque chose d’intéressant, même dans ce choix limité… En d’autres termes, si j’ai vraiment faim, je vais nécessairement manger quelque chose dans ce qui est disponible, sinon, je vais simplement passer.

Je regarde rapidement dans mon garde-manger pour voir si quelque chose me tenterait plus. Bien sûr, il n’y a pas de chips ou de produits transformés malsains. Donc, j’ai le choix de consommer des noix crues natures, des tisanes, des graines de toutes sortes ainsi que des grains entiers (si ma fringale se transforme en un réel appétit). Cette simplicité m’aide à toujours faire les meilleurs choix en ce qui concerne les besoins de mon corps. Comme mes aliments sont purs et non transformés, ils ne me poussent pas à les consommer excessivement ou inutilement. C’est ce qui ouvre la voie à l’écoute de mon corps: je me demande alors de quoi j’ai vraiment besoin?

En fin de compte, j’ai choisi les radis et c’était le meilleur choix pour moi ce soir. Plutôt que d’obstruer mon foie avec des aliments gras ou trop de calories, j’ai plutôt aidé mon foie et nettoyé un peu de toxines avant d’aller me coucher. En fin de compte, ce sont ces petits choix qui s’ajoutent les uns aux autres et qui finissent par générer une action synergique qui rajeunit et ranime le corps. C’est le choix que nous avons tous à chaque fois que nous consommons un aliment: répondre aux besoins du corps ou suivre une pulsion excessive dénaturée par l’industrie alimentaire. C’est ainsi que les gens perdent le contact avec eux-mêmes et finissent par ne rien ressentir.

Soyez alerte, votre vie peut être transformée simplement en transformant la façon dont vous faites votre épicerie. Pour gagner la lutte contre la malbouffe, il suffit de ne pas acheter de la malbouffe. C’est aussi simple que ça. Pour en savoir plus sur une alimentation saine et sur les choix sains et délicieux que vous pouvez faire pour perdre du poids et vous sentir en bonne santé, mettez mon site Web dans vos favoris et consultez mon livre Le Guide Alimentaire Rajeunissant.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions.

À votre santé!

 


Take a moment to share this information
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook Comments